Page d'accueil

Vous êtes ici >> Accueil/les brèves/Hébergement/Une nuit d’hôtel à Saint-Lô
Cartographie
L'EREA Robert Doisneau
Adoradio
adoradio
Pronote
Pronote
l’Educ de Normandie
Educ de normandie
ENT
ENT
Radio - Top10
Calendrier
Avril 2018
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 [24] 25 26 27 28 29
30            
[Mois précédent]
[Mois suivant]
Zone membre
En ligne
» 3 visiteur(s)
» 0 membre(s)
Réservation
Réseau
FSE
Projet Maroc
Carnrt de séjour - Maroc 2012
Maroc 2012
Maroc 2012
Projet Londres
Londres 2010
Projet Vosges
Londres 2010
Projet Burkina-Faso
Le Blog du chantier au Burkina-Faso
Nuage de tags
Tous les tags

Une nuit d’hôtel à Saint-Lô

11/06/2015 - Lu 1378 fois

Une nuit d’hôtel à Saint-Lô ? Dormez au lycée

L’Établissement régional d’enseignement adapté (Erea) Robert-Doisneau dispose du seul hôtel d’application de la Manche. Un formidable outil pour les apprentis qui y apprennent le métier en conditions réelles.

Reportage

Une loge vitrée dans l’entrée, d’immenses couloirs et des salles de classes numérotées. À première vue, le lycée d’enseignement adapté Robert-Doisneau à Saint-Lô a tout d’un établissement scolaire traditionnel. Pourtant, derrière une des portes du rez-de-chaussée, le décor est tout autre. Moquette rouge au sol, cadres accrochés au mur ou encore placards garnis de linge de maison. L’établissement dispose d’un véritable petit hôtel. Les trois seules chambres d’application du département. Le principe : mettre en conditions réelles les élèves en CAP « services hôteliers ». Ce jour-là, ce sont les apprentis de première année aux manettes. Dans une ambiance détendue mais studieuse, huit jeunes filles, vêtues de blouses blanches, remettent l’hôtel en état, sous l’œil avisé de Stéphanie Girard, leur enseignante. Pendant que certaines nettoient les couloirs, d’autres font les lits au carré, astiquent les salles de bain ou s’affairent à repasser les draps propres, dans la lingerie. Le mardi et le vendredi midi, elles assurent aussi l’accueil et le service au restaurant d’application, de l’autre côté du couloir. « A l’Erea, nous accueillons des jeunes en difficulté scolaire qui, pour la plupart, sortent de 3e Segpa. Nous avons la chance d’avoir des classes de huit. Notre objectif est de sortir du système d’apprentissage classique, parfois trop théorique pour ces élèves. L’hôtel leur permet d’acquérir l’expérience nécessaire à la pratique de leur futur métier », explique l’enseignante.

« C’est du concret ! »

Stéphanie Girard mise sur la qualité. Pour leur apprendre les rudiments du métier, elle n’hésite pas à cacher les télécommandes, enlever le sucre des plateaux ou débrancher les lampes de chevet pour créer des automatismes. Puis en deuxième année, en plus de la qualité, l’accent sera mis sur la vitesse d’exécution. La formule plaît aux apprentis. « On n’est pas assises sur une chaise toute la journée : c’est du concret », plaide l’une des jeunes femmes de chambre du jour. Y compris en dehors des ateliers pratiques. Quand il est question de mathématiques ou d’anglais, par exemple, « les enseignants proposent des exercices de calculs appliqués et leur apprennent du vocabulaire anglophone qu’elles pourraient être amenées à utiliser dans leur vie professionnelle » , enchaîne la formatrice.

Des clients aux anges

Les clients qui fréquentent l’hôtel, ouvert du lundi au jeudi, n’ont rien à redire. En plus d’un tarif défiant toute concurrence (entre 16 et 19 € la nuit, dans une chambre équivalent un deux ou trois étoiles), ils apprécient le professionnalisme des apprentis. « Bravo ! », « J’ai apprécié le service offert et l’hospitalité », « L’accueil était impeccable ». Dans les livres d’or des chambres, les messages laissés ne tarissent pas d’éloges. De bon augure à quelques semaines du départ en stage aux quatre coins du département, dans des hôtels de très bon standing parfois, à Cherbourg, Avranches, La Haye-du-Puits ou encore Villedieu-les-Poêles. « C’est important qu’elles réussissent leur stage ,défend Stéphanie Girard , car pour la majorité, la fin de leur CAP marquera leur entrée dans la vie active. »

Sarah CAILLAUD.

Les Commentaires

Aucun commentaire
Partager cette brève wikio : Partager cette brève | digg : Partager cette brève | del.icio.us : Partager cette brève | facebook : Partager cette brève | scoopeo : Partager cette brève | blogmarks : Partager cette brève | additious : Partager cette brève |
Partager les dernières brèves Netvibes : Partager les dernières brèves | iGoogle : Partager les dernières brèves | My Yahoo : Partager les dernières brèves | wikio : Partager les dernières brèves | RSS : Partager les dernières brèves |
brève précédente : Exposition photobrève suivante : AT2 au Théâtre de Saint-Lô