Nb de visiteurs:25841
Nb de visiteurs aujourd'hui:1
Nb de connectés:1
Un chantier pour le Burkina-Faso

Un chantier pour le Burkina - Faso

Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives
Le retour
Le 28/06/2006 @ 08:21:01
Le séjour par EREA

Nous sommes tous bien rentrés en bonne santé avec plein de choses à raconter....


Commentaires (20)

Le match retour (Jeudi)
Le 23/06/2006 @ 09:35:51
Le séjour par EREA

Un groupe a tiré les cailloux afin de démonter le coffrage. Les planches du coffrage ont été utilisées pour faire l'autre côté de la fondation. Pendant ce temps, l'autre groupe charriait du sable et du gravier. Tout le monde a participé. Les femmes de l'EREA et les filles de BTS ont poussé des brouettes et joué de la pelle. On a calé le coffrage avec des cailloux et de la terre. Pour la terre, on utilise une daba, outil traditionnel qui sert à labourer les champs à la main. On a dû réparer une nouvelle fois une brouette. On a vu un papillon énorme et magnifique. Mr Lelong a gravé France 2006 sur la fondation en béton. Samuel et Erwan sont venus au chantier nous interviewer pour le film. Ce n'était pas évident de parler devant une caméra. Ils nous ont demandé de nous présenter puis on a répondu à des questions : quelles étaient nos impressions sur le Burkina Faso, ce qui nous a marqué sur les différences de mode de vie entre le Burkina et la France, ce que le projet allait nous apporter personnellement et professionnellement,...

L'après-midi, on s'est reposé pour être en forme pour le match retour contre Dakolé. La chaleur ne jouait pas en notre faveur. On a perdu 4 à 0. On n'étaient pas assez organisés sur le terrain et on n'avaient pas assez de défenseurs. Luc avait emprunté des chaussures de clown (taille 46 contre 42) à Mr Lebel. Après, Gaël lui a prêté les siennes et a fini en chaussettes. Il a voulu imiter les africains qui jouent pieds nus! Mr Somda, le coordinateur de la CIDI et le chef de chantier ont assisté au match.

Damien et Frédéric


Commentaires (733)

Livraison de porcs (Mercredi)
Le 22/06/2006 @ 09:29:22
Le séjour par EREA

Au chantier, on commence toujours par sortir les outils et les sacs de ciment. On a coulé le béton sur la moitié des fondations du bâtiment, jusqu'à l'angle. Certains ont réglé les coffrages. On a mis des cailloux pour maintenir l'extérieur des coffrages. On a charrié des graviers et du sable.

L'après-midi, il y a eu une petite pluie. Roland, un voisin, nous a vendu du bissap et du couscous de riz. Sa soeur fait des colliers de perles. Nous nous sommes promenés vers les rochers, le paysage était magnifique. On a pris des photos. Un homme se baignait dans un rocher creusé en forme de baignoire. Ensuite on est retournés à la mare aux crocodiles, on les a vu nager en surface mais ils n'ont pas voulu sortir la tête de l'eau. Mr Blanchard et nous, sommes allés avec Jean-René apporter des cochons à Ouessa chez les apprenants Alpha (apprentissage de la langue locale) de la CIDI. Nous sommes allés jusqu'à la frontière du Ghana, au marché de Hanele. Nous avons acheté du pain ghanéen (on dirait de la brioche) et des noix de cola. En revenant, nous avons vu le fleuve Mouhoun et de superbes fleurs de baobab d'environ 15 centimètres de diamètre.

Morgan et Laurent


Commentaires (1188)

A la carrière de latérite (Mardi)
Le 21/06/2006 @ 09:20:23
Le séjour par EREA

Le chantier est toujours aussi dur : on a déplacé le tas de sable et de gravier pour les approcher de la bétonnière pour faire le ciment demain. Une équipe a remonté le coffrage de 30 centimètres. Les femmes ont transporté sur leur tête environ 2000 litres d'eau du puits à la réserve d'eau du chantier. Le chef de chantier nous a emmené à la carrière de latérite, la pierre utilisée pour la construction. Ceux qui n'y étaient pas encore allés ont pu voir combien les conditions de travail étaient horribles. Les tailleurs sont en plein soleil et font tout à la main. Un monsieur nous a montré sa technique de taille ; Gaël et Donovan ont essayé de tailler la pierre eux aussi. Le transport des latérites taillées est payé 25 francs CFA par pierre. Il a fait encore très chaud aujourd'hui.

En rentrant, on étaient épuisés. Nous nous sommes reposés. Grégory est allé à Tovor avec Mme Henrye, Mme Caugant, AD3A et des infirmiers de Dissin pour faire une information sur le SIDA sur la place du marché.  Grégory a branché la sono. Ils ont mis de la musique en attendant que les gens arrivent. Il y a avait des femmes, des enfants et surtout des hommes. Les intervenants se sont présentés et un monsieur a répondu aux questions avec le micro en langue dagara. Ils ont expliqué comment faire pour éviter le SIDA, ils ont parlé des préservatifs pour hommes et pour femmes. Ils ont fait une démonstration avec un pénis en bois et tout le monde a rigolé.

Christopher et Luc



Commentaires (22)

Retour au chantier (Lundi)
Le 20/06/2006 @ 09:54:57
Le séjour par EREA

Ce matin, nous avons attendu le pain pour pouvoir déjeuner. Au chantier, on a mis des cailloux dans les soubassements. On a fait du béton et on l'a coulé dans les coffrages sur la moitié de l'élévation. Comme on avait épuisé le gravier et le sable, il a fallu aller au bout du chantier pour se ravitailler avec les brouettes. C'est un travail fatigant surtout quand il fait chaud. Le matériel et la main d'oeuvre ne sont pas toujours au rendez-vous. Le chantier n'avance donc pas aussi vite qu'on le souhaiterait. La bétonnière au eu du mal à démarrer, il a fallu aller chercher l'autre conducteur qui a réussi à la remettre en route. A la pause, on a eu le droit à des bananes et du pain-beurre. En soulevant une pierre, on a trouvé un scorpion. Certains élèves sont passés en évaluation : ils ont été noté sur des questions sur le chantier par Messieurs Lebel, Lelong et Voivenel. Le travail terminé, le chef de chantier nous a félicités.

Au retour du chantier, nous avons eu la surprise de découvrir Chouky. C'est un singe qui a été offert à Samuel par Adama, le mécanicien.

On a réparé un groupe électrogène. Il servira à faire une annonce pour inviter les gens à venir à une information SIDA qui aura lieu à Dissin mercredi.

Jérôme et Grégory sont allés faire un tour au barrage avec Mme Ropers. Un crocodile a mangé un oiseau qui volait trop bas. D'autres ont joué au UNO, au Yams ou ont regardé le foot avant l'écriture et le repas.

Au dessert ce soir, pas de mangues! Mais de l'ananas et des beignets de bananes.

Gaël et Damien

Pélagie a écrit : « Je suis allée faire du théâtre à SOS sahel. Nous avons été filmé. On était contents de nous. Après je suis allée au marché pour vendre le dolo de maman. Le soir, je suis allée danser au Nostalgie. Je me suis fait tresser : ma copine m'a mis des mèches très longues. Je n'ai pas eu le temps d'aller au chantier pour aider mes amis. »

voir les photos


Commentaires (985)

Gaoua (Dimanche)
Le 19/06/2006 @ 11:20:56
Le séjour par EREA

On part de bonne heure pour Gaoua (vers le sud en pays Lobi). Sur la route, la voiture de Jean-René crève deux fois : à la deuxième crevaison, nous sommes obligés de laisser la voiture sur place. Nous nous arrêtons en chemin visiter des grottes de la guerre 14-18. Pour s'orienter dans ce labyrinthe obscur, nous sommes obligés de nous tenir par la main en baissant la tête pour ne pas se cogner et éviter les chauves-souris (cela vaut bien le « train fantôme »!) . Un peu plus loin, des roches taillées en forme de plots servaient à l'entraînement des militaires.

Nous découvrons de nouveaux paysages, plus verts, plus vallonnés et remarquons que les greniers à mil dans cette région ressemblent à de petites cases rondes en argile avec des toits en paille.

A Gaoua, nous nous promenons sur le marché : les odeurs sont fortes (poissons séchés, viande, vieux vêtements). Nous en profitons pour faire quelques achats. Les adultes craquent tous pour un morceau de tissu (pagnes). Le déjeuner a lieu au restaurant le « Flamboyant ». Puis nous visitons un atelier de sculptures sur bois à Tambili (un tout petit village perché) : statuettes, tabourets, cannes ... Gaël nous aide à marchander. Les femmes fabriquent des nattes en paille. Le point de vue est magnifique sur la forêt de Bontioli. Nous n'irons malheureusement pas voir les éléphants : il faudrait faire une expédition de deux jours car ils se trouvent à 10 km de marche du village et ne sont là que très tôt le matin.

Nous visitons le musée du Poni consacré à la culture Lobi. Une habitation est reconstituée à l'extérieur. A l'intérieur, il y a trois salles : une sur la femme, une autre sur l'homme et une dernière sur les cultures. Au moment de repartir, la porte du camion ne veut plus s'ouvrir. Nous sommes obligés de rentrer par la porte arrière et d'escalader les fauteuils. Nous rentrons pour le début du match de foot France/Corée du Sud.

Grégory, Jérôme et Laurent


Commentaires (1191)

1 à 0 (Samedi)
Le 19/06/2006 @ 10:02:50
Le séjour par EREA

Hier soir, nous nous sommes entraînés à porter sur la tête comme les femmes ici. Chacun notre tour, nous avons tenté de tenir en équilibre une grosse bassine de linge et pour les plus doués de marcher avec. Il faut reconnaître que Monsieur Voivenel y arrive très bien, il a même fait quelques pas de danse avec sa bassine en équilibre! Les femmes ont chanté un peu et dansé avant que l'on se mettent à table.

Ce matin, Gaël, Benjamin, Damien, Grégory et Morgan sont partis au chantier pour mettre à niveau, aligner et caler le coffrage. Les autres ont fait la grasse matinée (jusqu'à 6h30!). Mr Blanchard s'est levé à 7h ! Mme Caugant, les filles de BTS et Donovan ont aidé les femmes africaines à faire la lessive qui avait trempée toute la nuit : ils ont lavé deux fois, rincé, essoré et étendu le linge. Après nous avons fait un jeu de piste dans Dissin. Deux équipes sont arrivées première égalité : la Tourista et les Ronchons. Tout le monde a gagné un paquet de bonbons.

Voir les questions

Des élèves sont allés à la carrière de pierres voir d'où viennent les pierres qui arrivent au chantier. Le travail des tailleurs est très dur. Ils sont en plein solei et sont seulement payés 50 francs CFA (7 centimes d'euro) par pierre taillée. Ils en font environ 100 par jour. Donovan s'est un peu coupé en voulant réparer le rétroviseur du camion.

Cet après-midi, c'était le grand jour du match EREA/Dakolé : à la 22ème minute de la deuxième mi-temps, Dakolé a marqué un but. Tout les africains ont aussitôt envahi le terrain en criant et dansant de joie. Le match était arbitré par Jean-René et les deux arbitres de touche : Monsieur Voivenel et un jeune de l'équipe de Dakolé. De nombreux supporters sont venus nous encourager :Paterne, un enfant de 10 ans, a même fait 5 kilomètres à pieds pour voir le match. L'EREA s'est quand même bien défendu et a eu plusieurs occasions d'égaliser mais le ballon a touché la transversale dans les dernières minutes. Résultat 1 à 0 pour Dakolé. Tout le monde a tellement apprécié la rencontre qu'un match retour est prévu jeudi à Dissin.

Ce soir, bonne nouvelle, changement de régime : après les pâtes et le riz, nous allons nous régaler avec des frites, du cochon et de l'ananas.

Donovan


Commentaires (13)

Arrivée des filles de Saint-Lô (Vendredi)
Le 17/06/2006 @ 10:22:05
Le séjour par EREA

Aujourd'hui, on a fait les coffrages, on a pointé des traverses et posé des écarteurs. On a pioché pour tirer la terre et poser les coffrages. Les africains étaient partis aux champs cultiver. C'est la saison pour eux s'ils veulent pouvoir manger, c'est pourquoi seulement le chef de chantier était présent. Un ami de Monsieur Somda est venu nous rendre visite au chantier. Il vit dans la Mayenne mais est originaire du village.

Chaque midi, on préparent le bissap pour changer du goût de l'eau. C'est fabriqué avec des fleurs séchées et du sucre. La couleur est rouge comme de la grenadine. C'est notre apéro!

Les trois filles de BTS, Marion, Gladys et Bertille sont arrivés ce midi. Elles vont tourner un film. On les a aidés à porter leurs bagages et à décharger le minibus. Ils nous ont ramené de l'eau, des fruits, des pâtes, ... de Ouagadougou. On a fait visiter le village aux filles puis Benjamin et Gaël sont allés chez le coiffeur. Il n'avait jamais fait aussi chaud depuis que l'on est arrivés.

Pélagie est allée tirer de l'eau au puits. Elle aide sa mère pour qu'elle ne se fatigue pas trop à préparer le dolo.

Christopher


Commentaires (16)

Petit cours de langue Dagara
Le 16/06/2006 @ 11:07:06
Le séjour par EREA

Salut Fu yaani

Bonjour Zaami (très tôt avant 9h le matin)

Bonsoir Zaanoir

Bonne nuit Fu na Gourivla

Tu vas bien ? Fu Pkêména ?

Merci  Barka

Comment t'appelles-tu ? A fu yuo di na ke bono?

A bientôt Ti ben bilaa

Enfant Bibilé

Les enfants Bibiire

Un garçon Déblé

Des garçons Débli

Une fille Poolé

Des filles Pooli

Une femme Poo

Des femmes Poobé

Un homme Dèb

Des hommes Dèbé

Quel âge as-tu ? Yo mé amouine na fotère ?

J'ai dix ans Intèri yo mé pié

Soleil Mouton

Ciel Saloum

Le papier A cébé

Un Ben

Deux A yi

Trois A taa

Quatre A naar

Cinq (et aussi la main) A nouou

Six A yob

Sept A yo poï

Huit A nii

Neuf Piouweï

Dix Pié

Onze Pié ni ben

Douze Pié ni a yi

Etc... // ni a taa (13)

Vingt Lizère

Combien ça coûte ? A mouin na ?

C'est 50 francs  Wo bié pié (les chiffres et l'argent ne se disent pas de la même manière)

Avec la contribution indispensable d'Armand de la CIDI



Commentaires (16)

A la mi-temps de notre aventure (Jeudi)
Le 16/06/2006 @ 10:36:49
Le séjour par EREA

A la mi-temps de notre aventure, le moral est bon. Tout se déroule bien et pas un jour ne passe sans une petite découverte. Nous avons presque tous eu le droit à de petits ennuis gastriques à tour de rôle mais dans l'ensemble pas plus de deux ou trois jours. Donc pas de record de course à pieds jusqu'aux toilettes le rouleau à la main!

Hier soir, tout le monde était au lit de bonne heure! Au matin, nous avons du faire chauffer l'eau du petit déjeuner au feu de bois. Nous avions prêté notre bouteille de gaz aux soeurs franciscaines pour qu'elles nous fassent des gâteaux dans leur four car nous n'en avons pas. On s'est régalé de trois gâteaux au goût fraise et banane que soeur Adeline nous a apportés avec sa moto rouge. Pour le cochon tué hier, on a dû louer un four et apporter le bois.

Tous les matins, deux élèves sont chargés de la glacière remplie de sachets d'eau pour aller au chantier. Une collation nous est apportée dans la matinée. Aujourd'hui, on a commencé par faire le béton à la main en attendant l'arrivée du conducteur de la bétonnière. Avec les brouettes, on va chercher le ciment mais hier,une brouette s'est cassée. On a fini de couler les fondations. On a lissé et réglé le béton. On a rapproché les cailloux pour le sous-bassement en faisant la chaîne ; Il faisait frais grâce à la pluie d'hier.

Le gardien du chantier porte une peau de chèvre ; Il doit la garder jour et nuit depuis qu'il est veuf. Il va la garder peut-être un mois, jusqu'à ce que la famille décide qu'il peut l'enlever. Si non cela peut apporter une malédiction et sa femme ne pourra pas reposer en paix, elle va errer dans le village. Monsieur le préfet est venu en mobylette nous rendre visite au chantier.

Cet après-midi beaucoup d'entre nous étions fatigués : on a fait la sieste, regardé le mondial de foot, joué au yams et à la belote. Mr Blanchard, Grégory et Mme Henrye sont allés se promener dans la brousse faire des photos. Ils se sont reposés au calme, loin du bruit et des odeurs de la ville.

On a goûté les lianes. Ce sont des fruits jaunes avec un noyau dans une grosse bogue. C'est très acide. Nos cuisinières nous avaient fait du jus de liane un matin avec du sucre.

Nous avons applaudi Mr Lebel parce qu'il a été reçu à son concours de professeur. On lui a écrit un mot pour le féliciter. Il était content et il est devenu tout rouge.

Gaël et Benjamin

Pélagie a écrit aujourd'hui : « Je suis revenue du chantier avec le professeur Patrice et la soigneuse Martine. J'ai joué au Waré avec mon cousin (sorte de jeu d'osselets avec des cailloux). Ma mère m'a envoyée au marché. Je suis allée chez le mécanicien Adama, qui m'a montré un singe qui serait offert à Sam »


Commentaires (267)

Derniers billets

Catégories

Liens

Divers


1 2 3 4 Suivante >>

Actionnée par