Les danger du football américain

le football américain est aussi l’un des sports à risque pour le cerveau. Il y a des colisions, des plaquages. Quand le joueur tombe à terre, ou qu’il est plaqué, il subit un choc à la tête et

ça peut provoquer un ébranlement* du cerveau d’avant en arrière dans la boite crânienne. Ceci peut + entraîner une altération* des fonctions neurologiques, par exemple perte de connaissance immédiate (le fameux KO) mais le plus souvent des vertiges, des troubles visuels ou de la mémoire.

Maux de tête, fatigue,problèmes de concentration troubles de l’humeur… des symptôme qui peuvent apparaître dans les semaines qui suivent. A long terme, les conséquences des commotions cérébrales peuvent être très graves.Aux États-Unis, une récente étude menée sur des joueurs professionnels de football américain décédés a révélé que la plupart d’entre eux souffraient d’encéphalopathie chronique post-traumatique : « C’est une maladie dite dégénérative qui est un peu un mélange d’ Alzheimer et de parkingson, qui est en rapport avec une sécrétion de protéines pathologiques que l’on a tous en nous. Une protéine normalement synthétisée de manière soluble et lorsque l’on prend des coups, cette protéine qu’on appelle protéine tau va devenir insoluble, elle va être désagrégée, elle va détruire une cellule et elle va peut-être avoir la possibilité de contaminer les autres cellules et de désagréger toutes les autres protéines tau. Actuellement on ne sait pas s’il existe un seuil, si c’est à partir de tant de commotions que l’on va développer une encéphalopathie chronique post-traumatique« , explique le Dr Jean-François Chermann, neurologue sur le site allodocteurs.fr

Le football américain n’est donc pas un jeu à prendre à la légère !

Ébranlement* l’ébranlement du cerveaux ces lorsque le cerveaux et secouer de droite a gaucher et de haut en bas

Altération*changement qui dénature l’état normal de quelque chose.

Ajouter un Commentaire